paix


paix

paix [ pɛ ] n. f.
• fin Xe pais; lat. pax, pacis
I
1Rapports entre personnes qui ne sont pas en conflit, en querelle. accord, concorde, entente. Avoir la paix chez soi. Être pour la paix des ménages. Faire la paix : se réconcilier. ⇒ conciliation, réconciliation.
♢ EN PAIX. Vivre en paix avec tout le monde. Être en paix avec sa conscience. Il « se remit au travail avec la sérénité d'un esprit en paix avec les hommes comme avec sa conscience » (Fromentin).
Dr. civ. Anciennt Juge de paix (qui servait de conciliateur entre particuliers). Justice de paix (juridiction remplacée par le tribunal d'instance).
2Rapports calmes entre citoyens; absence de troubles, de violences. La justice doit faire régner la paix. Climat de paix sociale. Gardien de la paix. Hist. Paix romaine (« pax romana »),que faisait régner la civilisation romaine.
II ♦ (Opposé à guerre)
1 Situation d'une nation, d'un État qui n'est pas en guerre; rapports entre États qui jouissent de cette situation. En temps de paix. Aimer la paix ( pacifique) . Militer pour la paix ( pacifiste) . Loc. prov. Si tu veux la paix, prépare la guerre. Paix par le désarmement. Congrès de la paix. Le rameau d'olivier, symbole de la paix. La colombe de la paix. Prix Nobel de la paix. Paix mondiale, universelle. Pays qui reste en paix dans un conflit. neutralité. Volonté de paix. Ramener la paix ( pacifier) . Proposer ses bons offices pour rétablir la paix. Paix armée ou course aux armements (cf. Guerre froide).
2Traité de paix, et ellipt paix : traité entre belligérants qui fait cesser l'état de guerre. Faire la paix. Faire des propositions de paix. Calumet de la paix. Pourparlers de paix. armistice, trêve. Traiter, conclure, ratifier, signer la paix. Paix d'Utrecht, de Westphalie. Paix séparée : paix faite par un cobelligérant alors que ses alliés sont encore en guerre. Paix honteuse. La paix des braves : paix honorable pour les vaincus qui se sont battus courageusement. Paix forcée, imposée ( diktat) .
III
1État d'une personne que rien ne vient troubler. repos, tranquillité. Débrancher le téléphone pour avoir la paix. Laisser la paix à qqn. « comme ça du moins on me laissera tranquille, on me fichera la paix » (A. Gide). Fam. Foutez-moi la paix !
♢ EN PAIX. Laisser qqn (et par ext. qqch.) en paix. Loc. prov. Il faut laisser les morts en paix, ne pas parler d'eux.
Interj. Vx Paix ! pour réclamer le calme. Mod. La paix ! (sous-entendu Fichez-nous la paix).
2État de l'âme qui n'est troublée par aucun conflit, aucune inquiétude. 1. calme, quiétude, tranquillité (d'esprit). Goûter une paix profonde. Chercher, ne pouvoir trouver la paix. Avoir la conscience en paix, tranquille.
Relig. La paix du Seigneur, celle que Dieu apporte aux chrétiens. La paix soit avec vous ! La paix éternelle, qu'on trouve après la mort. — (En parlant d'un défunt) Qu'il repose en paix. Paix à ses cendres ! Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté.
3État, caractère d'un lieu, d'un moment où il n'y a ni agitation ni bruit. 1. calme, tranquillité. La paix des champs, des bois. La paix du cimetière. La paix d'une maison. « Tout était paix et silence » (Hugo).
⊗ CONTR. Conflit, dispute, querelle; 2. trouble, violence. Guerre. Agitation, inquiétude. ⊗ HOM. Paie, pet.

paix nom féminin (latin pax, pacis) État de pays, de nations qui ne sont pas en guerre : Lutter pour la paix dans le monde. Cessation de l'état de guerre entre deux ou plusieurs belligérants : Négocier la paix. État de concorde, d'accord entre les citoyens, les groupes sociaux ; absence de luttes sociales, de troubles sociaux : Paix sociale. État d'un groupe, de personnes qui ne sont pas en querelle, en conflit : Vivre en paix avec ses voisins. État de tranquillité, de repos chez quelqu'un : Achever sa vie dans la paix. État de quelqu'un qui jouit du calme intérieur ; tranquillité d'âme : Avoir la conscience en paix. Absence d'agitation, de bruit dans un lieu : La paix des cimetières.paix (citations) nom féminin (latin pax, pacis) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Il n'y a de paix qu'entre esprit et esprit. Mars ou la Guerre jugée Gallimard Aristide Briand Nantes 1862-Paris 1932 Pour faire la paix, il faut être deux : soi-même et le voisin d'en face. Paroles de paix Figuière Georges Clemenceau Mouilleron-en-Pareds, Vendée, 1841-Paris 1929 Il est plus facile de faire la guerre que la paix. Discours de paix, 1919 Plon René Daumal Boulzicourt, Ardennes, 1908-Paris 1944 Ceux qui croient avoir trouvé la paix, ce n'est souvent que par défaut d'amour. Lettres à ses amis Gallimard Julien Green Paris 1900-Paris 1998 Académie française, 1971 Ressemblons-leur : c'est le moyen d'avoir la paix. Adrienne Mesurat Plon Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 La guerre, c'est la guerre des hommes ; la paix c'est la guerre des idées. Fragments Félicité de La Mennais Saint-Malo 1782-Paris 1854 Vous n'avez qu'un jour à passer sur la terre ; faites en sorte de le passer en paix. Paroles d'un croyant François de Malherbe Caen 1555-Paris 1628 Je ne trouve la paix qu'à me faire la guerre. Stances Henri Michaux Namur 1899-Paris 1984 Le désert n'ayant pas donné de concurrent au sable, grande est la paix du désert. Tranches de savoir Cercle des Arts Alfred de Musset Paris 1810-Paris 1857 Le plaisir des disputes, c'est de faire la paix. On ne badine pas avec l'amour, III, 6, Perdican Anonyme Si tu veux la paix, prépare la guerre. Si vis pacem, para bellum. Commentaire Formule voisine dans Végèce (Epitome rei militaris, III, Prol.) : « Qui desiderat pacem, praeparet bellum ». Tacite, en latin Publius (ou Caius) Cornelius Tacitus vers 55-vers 120 après J.-C. Où ils ont fait un désert, ils disent qu'ils ont donné la paix. Ubi solitudinem faciunt, pacem appellant. Vie d'Agricola, 30 Hérodote Halicarnasse vers 484-Thourioi vers 420 avant J.-C. Personne n'est assez insensé pour préférer la guerre à la paix ; en temps de paix les fils ensevelissent leurs pères ; en temps de guerre les pères ensevelissent leurs fils. Histoires, I, 87 (traduction Legrand) Bible Car ils égarent mon peuple en disant : « Paix ! » alors qu'il n'y a pas de paix. Ancien Testament, Ézéchiel XIII, 10 Commentaire Citation empruntée à la « Bible de Jérusalem ». Bible Qu'ils sont beaux sur les montagnes, les pieds du porteur de bonnes nouvelles qui annonce la paix. Ancien Testament, Isaïe LII, 7 Commentaire Citation empruntée à la « Bible de Jérusalem ». Bible Car Dieu n'est pas un Dieu de désordre, mais de paix. Saint Paul, Épître aux Corinthiens, Ire, XIV, 33 Bible Appliquez-vous à conserver l'unité de l'esprit par ce lien qu'est la paix. Saint Paul, Épître aux Éphésiens, IV, 3 Bible Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu'il aime ! Évangile selon saint Luc, II, 14 Commentaire Traduction traditionnelle et, paraît-il, erronée : « … aux hommes de bonne volonté ». Miguel Ángel Asturias Guatemala 1899-Madrid 1974 Il n'est paix qui ne repose sur les boucliers, les têtes et les corps sans tête de l'ennemi ! ¡ No hay paz si no se reposa sobre los escudos, las cabezas y los cuerpos sin cabeza del enemigo ! Leyendas de Guatemala Samuel Butler Strensham, Worcestershire, 1612-Londres 1680 À une juste guerre, préférons une injuste paix. An unjust Peace is to be preferr'd before a just War. Remains, Two Speeches made in the Rump Parliament saint François d'Assise, en italien Francesco d'Assisi Assise vers 1182-Assise 1226 Heureux ceux qui persévèrent dans la paix, car c'est le Très-Haut qui les couronnera. Beati quelli che'l sosterrano in pace, ca da te, Altissimo, sirano incoronati. Le Cantique de frère Soleil, 8 Benjamin Franklin Boston 1706-Philadelphie 1790 Il n'y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix. There never was a good war or a bad peace. Letter to Quincey, 11 septembre 1783 Nordahl Grieg Bergen 1902-Berlin 1943 La paix n'est pas comparable à un objet précieux qui nous appartient. Il faut toujours la conquérir. La Défaite Thomas Hardy Upper Bockhampton, Dorset, 1840-Max Gate, Dorchester, 1928 Ce que je maintiens, c'est que la guerre fait joliment bien dans l'histoire, et que la paix fournit une piètre lecture. My argument is that War makes rattling good history, but Peace is poor reading. The Dynasts, II, 5 Friedrich Nietzsche Röcken, près de Lützen, 1844-Weimar 1900 Aimez la paix comme le moyen de nouvelles guerres, et la paix brève plus que la longue. Ihr sollt den Frieden lieben als Mittel zu neuen Kriegen und den kurzen Frieden mehr als den langen. Ainsi parlait Zarathoustra paix (expressions) nom féminin (latin pax, pacis) Faire la paix avec quelqu'un, se réconcilier avec lui. Geste de paix, synonyme de baiser de paix. Instrument de paix, synonyme de baiser-de-paix. Laisser quelque chose en paix, ne pas y toucher. Laisser quelqu'un en paix, ficher (familier), foutre (populaire) la paix à quelqu'un, ne pas l'importuner, le laisser tranquille. La paix !, silence ! Paix armée, paix où chacun se tient sur le pied de guerre. Paix des braves, paix accordée à des conditions honorables à des adversaires qui ont montré un grand courage. Paix de Dieu, interdiction par l'Église de tout acte hostile contre les non-combattants (clercs, agriculteurs, voyageurs, marchands, femmes) et contre leurs biens. (La paix de Dieu, établie à partir de la fin du Xe s., était sanctionnée par des censures ecclésiastiques. Son usage se perdit aux XIIIe-XIVe s.) Paix éternelle, celle que l'on trouve après la mort. Paix romaine (latin pax romana), paix qui régna dans le monde méditerranéen, pendant les deux premiers siècles de l'Empire. Paix séparée, conclue par un des cobelligérants, alors que ses alliés sont encore en guerre. Paroles de paix, de réconciliation. ● paix (homonymes) nom féminin (latin pax, pacis) p nom masculin invariable paie nom féminin paie forme conjuguée du verbe payer paient forme conjuguée du verbe payer paies forme conjuguée du verbe payer pais forme conjuguée du verbe paître paît forme conjuguée du verbe paître pet nom masculinpaix (synonymes) nom féminin (latin pax, pacis) État de pays, de nations qui ne sont pas en...
Contraires :
- hostilités
Cessation de l'état de guerre entre deux ou plusieurs belligérants
Synonymes :
- réconciliation
État de concorde, d'accord entre les citoyens, les groupes sociaux ;...
Synonymes :
Contraires :
- désordre
- émeute
- mouvements
- rébellion
État d'un groupe, de personnes qui ne sont pas en...
Synonymes :
Contraires :
État de tranquillité, de repos chez quelqu'un
Synonymes :
- tranquillité
Contraires :
État de quelqu'un qui jouit du calme intérieur ; tranquillité d'âme
Synonymes :
- quiétude
- sérénité
Contraires :
- désarroi
- inquiétude
Absence d'agitation, de bruit dans un lieu
Synonymes :
Contraires :
- fièvre
Geste de paix
Synonymes :
Instrument de paix
Synonymes :

Paix
(rivière de la) riv. du Canada occidental (1 700 km), qui se jette dans la riv. de l' Esclave (r. dr.) près du lac Athabasca. Aménagements hydroélectriques.
————————
Paix
n. f.
d1./d Concorde, absence de conflit entre les personnes. Vivre en paix avec autrui.
d2./d Situation d'un pays qui n'est pas en état de guerre. Temps de paix.
|| Par ext. Traité de paix. Faire, signer la paix. Paix avantageuse, honteuse.
d3./d Tranquillité, quiétude que rien ne trouble. Cet enfant ne la laisse jamais en paix.
Fam. Fichez-moi la paix! (Ellipt.) La paix!
|| Absence d'agitation, état de calme silencieux et reposant. La paix des forêts.
d4./d Tranquillité sereine de l'âme. Mettre sa conscience en paix.
|| Qu'il repose en paix!: souhait du repos éternel pour un mort.

⇒PAIX, subst. fém.
I. —[P.oppos. à l'état de guerre]
A. —Situation d'un pays, d'un peuple, d'un état qui n'est pas en guerre. L'arbre de la paix (l'olivier); l'autel de la paix; la colombe de la paix; congrès de la paix; homme de paix; volonté de paix; en temps de paix; paix mondiale; jouir de la paix; rester, vivre en paix; cimenter, consolider, maintenir, préserver, rétablir, sauvegarder la paix; compromettre, menacer, troubler, violer la paix. La guerre finie, chacun des combattants va sortir des tranchées rassasié d'horreur, avec un immense désir de paix (BARRÈS, Cahiers, t.11, 1917, p.229). Le jour où ceux qui aiment la paix comprendront la grandeur que peut revêtir la guerre, peut-être seront-ils plus près de la paix universelle dont ils veulent nous doter (FAURE, Espr. formes, 1927, p.13):
1. Rien ne saurait nous détourner de suivre la vocation séculaire de notre pays. Mais rien ne pourrait nous faire oublier que sa grandeur est la condition sine qua non de la paix du monde.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.631.
Paix armée. Paix pendant laquelle chaque belligérant reste sur le pied de guerre prêt à reprendre les hostilités, ou pendant laquelle des États se livrent à la course aux armements en prévision d'un conflit. La paix armée pèse d'ailleurs si lourdement sur les peuples, grève à ce point les budgets, impose aux individus de si sensibles gênes dans un temps de liberté morale et politique croissante (...) qu'il semble à bien des esprits tout à fait improbable que cette paix contradictoire, ce faux équilibre, ne se change insensiblement dans une véritable paix, une paix sans armes, et surtout, sans arrière-pensées (VALÉRY, Variété IV, 1938, p.65).
Paix perpétuelle.
Proverbe. Si tu veux la paix, prépare la guerre (trad. du lat. Si vis pacem, para bellum).
B. Traité de paix et, p.méton., paix. Traité conclu entre belligérants pour mettre fin à l'état de guerre. Clauses, négociations, offres, pourparlers de paix; paix acceptable, boiteuse, forcée, fourrée, honorable, honteuse, imposée, juste; conclure la paix; négocier, ratifier, signer la paix. Au sein même du gouvernement certains songeaient, dit-on, à faire la paix à tout prix (JOFFRE, Mém., t.1, 1931, p.355). Ceux qui opteront pour l'affirmative seront libérés les premiers à la signature de la paix (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p.291):
2. Les conditions furent que le roi quitterait la coalition et enverrait un plénipotentiaire à Paris, pour y traiter de la paix définitive; que jusqu'à la paix ou à la rupture des négociations, Ceva, Coni, Tortone, ou à son défaut Alexandrie, seraient remises sur-le-champ à l'armée française, avec toute l'artillerie et les magasins...
LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.358.
Paix séparée. Traité de paix conclu par un cobelligérant alors que ses alliés continuent la guerre. Mon père n'est pas désireux de poursuivre cette guerre inutile et coûteuse. Naturellement nous ne sommes pas en mesure de conclure une paix séparée, mais je puis vous garantir que les opérations militaires seront conduites sans excès de zèle (SARTRE, Mains sales, 1948, 4e tabl., 4, p.149).
Paix des braves. ,,Paix accordée dans des conditions honorables à ceux qui ont combattu avec bravoure`` (Lar. Lang. fr.).
II. —[P.oppos. à un état d'agitation, de discorde]
A. —[Paix qui concerne la collectivité nationale] Conditions de vie fondées sur l'entente entre citoyens et groupes sociaux. Établir l'ordre et la paix; paix scolaire; paix sociale. Que disoient vos persécuteurs? Ils disoient que vous propagiez des doctrines dangereuses; que votre secte, ainsi qu'ils l'appeloient, troubloit l'ordre et la paix publique (LAMENNAIS, Paroles croyant, 1834, p.207). Toute ma conclusion c'est que dans la paix civile il se fait présentement en France la pire capitulation d'idées (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p.41):
3. Les philosophes, ayant présentement des situations bourgeoises expriment et justifient la psychologie et la morale de leur classe, compliquées par la psychologie spéciale de leur groupe professionnel. Cette psychologie bourgeoise veut la paix. «L'ordre et la paix.» Un progrès rationnel, raisonnable et facile.
NIZAN, Chiens garde, 1932, p.140.
Gardien de la paix.
ANTIQ. ROMAINE. Paix romaine (pax romana). Paix que Rome faisait régner sur les pays conquis. Imposer la paix romaine aux barbares. Mais le monde civilisé, une fois assis dans la paix romaine, offrait un spectacle plus admirable encore (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p.123).
HISTOIRE
Paix du roi. [Dans certaines guerres civiles] Trêve de vingt-quatre heures que les partis observaient le jour de la fête du roi. (Dict. XIXe et XXes.).
Paix de Dieu. [Au Moyen Âge] Interdiction prononcée par l'Église de tout acte hostile contre des personnes et des biens déterminés en cas de guerre privée entre seigneurs. Si vous voulez considérer plus en grand l'influence du christianisme sur l'existence politique des peuples de l'Europe, vous verrez qu'il prévenoit les famines, et sauvoit nos ancêtres de leurs propres fureurs, en proclamant toutes ces paix, appelées paix de Dieu, pendant lesquelles on recueilloit les moissons et les vendanges (CHATEAUBR., Génie, t.2, 1803, p.565).
B. —[Paix qui affecte les individus entre eux] Absence de conflit, de querelles entre personnes; état de concorde. Paix en famille; la paix des foyers; paix du ménage; paroles de paix; avoir la paix chez soi; faire la paix avec qqn, avec son prochain. Chaque homme, à votre exemple, répond des crimes et des maux qui se commettent dans son enceinte; et lui-même il ne peut en commettre aucun, sans troubler la paix et le bonheur de ses semblables (SAINT-MARTIN, Homme désir, 1790, p. 173). Le dos rond, il courait de son air d'homme gras et doux, désireux de vivre en paix avec tout le monde (ZOLA, Germinal, 1885, p.1361):
4. ... je ne veux point imiter ces hommes qui, conduits par la vanité et le plaisir qu'on trouve naturellement à parler de soi, révèlent au monde des secrets inutiles, des faiblesses qui ne sont pas les leurs et compromettent la paix des familles.
CHATEAUBR., Mém., t.1, 1848, p.547.
Spécialement
1. RELIGION
Baiser de paix. Accolade que se donnent pendant la messe les membres du clergé ou les fidèles. Se donner la paix. (Dict. XXes.).
Au fig. Se donner le baiser de (la) paix, se donner la paix. Se réconcilier. Le fait est rare, et une vieille tradition, datant de l'époque où les Rezeau étaient réellement une famille, une vieille tradition naturellement abolie depuis la mort de grand'mère, veut qu'en pareille occasion toute l'assistance se lève pour se donner le baiser de paix (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.104).
♦Plaquette d'ivoire, de bois ou de métal ouvragée représentant habituellement un sujet de la Passion et que le célébrant donne à baiser aux fidèles:
5. Le vaillant Maître Orfèvre, à l'oeuvre dès matines,
Faisait, de ses pinceaux (...)
Sur la paix niellée ou sur l'or du fermail
Épanouir la fleur des devises latines.
HEREDIA, Trophées, 1893, p.102.
2. DR. CIVIL. Juge de paix. V. juge A 1 a. Justice de paix. V. justice C 2 b en partic.
III. —[P.oppos. à l'état de trouble]
A. —[Paix due à un environnement paisible] Absence de trouble, de bruit.
1. [Paix dont jouit une pers.] Avoir la paix; vivre en paix; laisser qqc. en paix (ne pas s'en inquiéter, ne pas s'en occuper); foutre (vulg.), ficher (fam.) la paix à qqn. —«Non, monsieur. Ah! c'est calme!» —«Il n'y a pas à dire, on nous fiche bien la paix!» ricana Léon, avec un rire forcé (MONTHERL., Célibataires, 1934, p.813). Eh bien! non! Qu'on me laisse la paix, à la fin! J'en ai assez des amours des autres! (MAURIAC, Mal aimés, 1945, III, /, p.232):
6. En revanche, la fouille policière des colis, l'éventration brutale des boîtes, l'inquisition au coeur des pains d'épice et le malpropre coup de sonde au fond des confitures ont soulevé parmi le peuple des «pères tranquilles», qui sans cela ne demandait qu'à travailler en paix, des rancunes inextinguibles.
AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p.232.
Interj. [Pour réclamer le silence, la réserve] Paix! et, vx, paix là!:
7. CHLORIS, à Sylvandre: Favorisé, vous pouvez dire l'être:
J'aime la danse à m'en jeter par la fenêtre,
Et si je ne vais pas sur l'herbette avec eux
C'est bien pour vous. (Sylvandre la presse) Paix là! Que vous êtes fougueux!
VERLAINE, Jadis, 1884, p.215.
La paix. —La paix ! dit La Pérouse. Parce que j'ai eu le tort de t'interroger une ou deux fois, tu te crois précieux, indispensable (BERNANOS, Joie, 1929, p.653).
Sans paix ni trêve. Sans relâche. Que diraient-ils, ces rois de la terre, s'ils pensaient un instant à la guerre sans paix ni trêve que les rivages de leurs royaumes livraient à la mer? (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p.67).
Loc. proverbiale. Il faut laisser les morts en paix. Il faut s'abstenir de parler d'eux, en les critiquant ou en en disant du mal.
2. [Paix émanant d'un lieu, d'un moment privilégiés] Paix des bois, des champs, du soir; paix de la campagne. Charmantes vieilles gens, qui après la longue veille de la vie, côte à côte, vont s'endormir côte à côte dans la paix de la nuit! (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p.1520). Les grillons chantent. Rien ne bouge, la nuit est une grande paix pleine d'étoiles (GIONO, Gd troupeau, 1931, p.36):
8. Déjà se faisaient dans les champs et dans les sentiers ce silence de toutes choses et cette paix inquiète qui précèdent les orages.
FEUILLET, Veuve, 1884, pp.177-178.
B. —[Paix intérieure] État d'âme qu'aucune inquiétude ne vient troubler. La paix du bonheur; la paix éternelle (celle que l'on trouve après la mort); avoir sa conscience en paix; achever ses jours en paix; chercher, trouver la paix; goûter une paix profonde, être en paix avec soi-même. La religion de la douleur rend la paix à l'âme (AMIEL, Journal, 1866, p.187). Il n'y a que le monde qui soit assez grand pour exprimer la paix de mon esprit avec lui-même, l'enchantement d'une pensée entrant dans la demeure de vérité (J. BOUSQUET, Trad. du sil., 1935, p.10):
9. Là, que faut-il pour le bonheur?
La paix, la douce paix du coeur,
Le désir vrai qu'on nous oublie,
Le travail qui sait éloigner
Tous les fléaux de notre vie,
Assez de bien pour en donner,
Et pas assez pour faire envie.
FLORIAN, Fables, 1792, p.199.
En partic., RELIG. La paix de Dieu, du Seigneur; la paix soit avec vous; allez en paix; paix sur la terre aux hommes de bonne volonté; l'ange de paix (Jésus Christ); ministre de la paix (le prêtre). Dieu merci, c'est Hozleur qui est mort. Paix à ses cendres! Il a été tué dans un accident d'automobile (BERNSTEIN, Secret, 1913, I, 6, p.9). Mais le sol de la patrie envahie est une terre sacrée. Qu'ils reposent en paix, ceux qui se sont couchés sur elle en la défendant (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p.68):
10. De toutes les créatures que je connaisse, il n'en est pas d'autre à qui je le puisse remettre si librement. Vous ne m'avez donc rien dérobé. Soyez en paix.
BERNANOS, Joie, 1929, p.704.
Prononc. et Orth.: []. ROUSS.-LACL. 1927, p.135: ,,Beaucoup de personnes, surtout parmi les jeunes, disent avec un e moyen: abcès, décès, ... paix``. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) 2e moitié du Xes. «concorde, tranquillité régnant dans les rapports entre deux ou plusieurs personnes» (St Léger, éd. J. Linskill, 109: Et Ewruïns fist fincta pais); b) 1160-74 en paiz «en toute tranquillité» (WACE, Rou, éd. A. J. Holden, III, 9852); c) 1688 juge de paix, v. juge; 2. a) ca 1100 «rapports calmes entre concitoyens, absence de troubles, de violence» (Roland, éd. J. Bédier, 391); b) ca 1155 tenir en pais (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 38); 3. a) ca 1100 «situation d'une nation, d'un État qui n'est pas en guerre» (Roland, 73: Branches d'olives en voz mains porterez, Ço senefiet pais et humilitet); b) ) ca 1200 «trêve» (Chanson de Guillaume, éd. D. McMillan, 543: Pes ne demandent ne triwes nen unt pris); ) 1317 «traité de paix» (Doc. ds GDF. Compl.); ca 1439 traichiet de paix (ANTOINE DE LA TAVERNE, Journal de la Paix d'Arras, éd. A. Bossuat, p.66). B. 1. a) Ca 1050 «état de tranquillité que donne l'accomplissement des préceptes religieux» (Alexis, éd. Chr. Storey, 623: En icest siecle nus acat [Alexis] pais e goie); b) 1160-74 «état de celui dont le repos n'est pas troublé» (WACE, Rou, III, 546); 2. a) début du XIIes. estre en pais «rester tranquille» (St Brendan, éd. I. Short et Br. Merrilees, 872); b) 1165-70 lessier (aucun) an pes (CHRÉTIEN DE TROYES, Erec et Enide, éd. M. Roques, 1278); 3. 1779 [éd.] «état, caractère d'un lieu où il n'y a ni agitation ni bruit» (ROUCHER, Les mois, t.2, p.25). C. 1. a) Ca 1200 relig. doner la pais (GRAINDOR DE DOUAI, Conquête de Jérusalem, 7192 ds T.-L.); b) 1690 baiser de paix (FUR.); 2. 1306 «patène que l'on baise à la fin de la messe» (JOINVILLE, St Louis, éd. N. L. Corbett, § 589: Je alai prenre la pez au clerc et la portai au roy). Du lat. pax, pacis «paix (après une guerre, tranquillité, repos [au propre et au fig.])». La graphie étymol. paix a évincé l'anc. forme pais ou pes. Le sens C 1 remonte au lat. chrét. pacem dare «donner le baiser de paix» (cf. BLAISE Lat. chrét. et FEW t.8, p.95a, note2). Fréq. abs. littér.:10816. Fréq. rel. littér.: XIXes.: a) 16783, b) 12638; XXes.: a) 14482, b) 16196. Bbg. ANTOINE (G.). Liberté, égalité, fraternité. Paris, 1981, pp.42-57. —DUB. Pol. 1962, p.363. —MAULNIER (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp.167-168. —QUEM. DDL t.5, 9.

paix [pɛ] n. f.
ÉTYM. Fin Xe, pais; du lat. pax, pacis (la graphie paix est étymologique).
———
I
1 Rapports entre personnes qui ne sont pas en conflit, en querelle. Accord, concorde, entente. REM. Paix n'implique pas de relations positives entre personnes et désigne plutôt des rapports calmes qui peuvent, d'ailleurs, n'être que de pure forme. || La paix des familles, des foyers. || Maison (cit. 17) où la paix règne (→ Discorde, cit. 1). || Céder pour avoir la paix chez soi. || Mettre la paix entre deux personnes (→ Exciter, cit. 42; main, cit. 54). || La Paix du ménage, nouvelle de Balzac. || La Paix chez soi, comédie de Courteline.Relig. || Le Christ nous procure la paix avec Dieu (→ Nativité, cit. 1). — ☑ En paix. || Vivre en paix avec son prochain, les uns avec (cit. 43) les autres, avec tout le monde.Être en paix avec soi-même, avec sa conscience (→ ci-dessous, III., 2.).Par ext. (en parlant des animaux). || Deux coqs vivaient en paix (→ Allumer, cit. 18).
1 N'allez pas croire que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. Car je suis venu opposer l'homme à son père, la fille à sa mère et la bru à sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa famille.
Bible (Jérusalem), Évangile selon saint Matthieu, III, 10.
(L'éditeur met en note : Jésus est un « signe de contradiction », qui, sans vouloir les discordes, les provoque nécessairement par les exigences du choix qu'il requiert).
2 Faisons en bonne paix vivre les deux Sosies.
Molière, Amphitryon, III, 6.
3 La paix est le fruit de l'amour; car pour vivre en paix, il faut savoir supporter bien des choses.
F. de Lamennais, Paroles d'un croyant, XV.
4 Il est certain qu'à notre âge, et après tant d'années passées ensemble, une tolérance réciproque nous est nécessaire pour que nous puissions continuer de vivre en paix.
A. de Musset, Nouvelles, « Emmeline », VII.
5 (il) se remit au travail avec la sérénité d'un esprit en paix avec les hommes comme avec sa conscience.
E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 48.
6 (…) une sorte de manuel qui apprendrait aux femmes à vivre en paix avec l'homme qu'elles aiment (…)
Colette, la Naissance du jour, p. 34 (→ Code, cit. 5).
Cessation des conflits, des querelles. Conciliation, réconciliation; pacte. || Rendre la paix. Apaiser (cit. 1). || Allez faire la paix ensemble (→ Apaiser, cit. 2). Réconcilier (se). || Le plaisir des disputes (cit. 4) c'est de faire la paix. || Porter des paroles de paix. || Embrassements, excuses, promesses… qui scellent la paix.
7 (…) Fanny baissa la voix pour savoir si la malade avait demandé sa sœur. Non, elle n'en ouvrait pas la bouche, comme si Lise n'eût point existé. C'était bien surprenant, car on a beau être brouillé, la mort est la mort : quand donc ferait-on la paix, si on ne la faisait pas avant de partir ?
Zola, la Terre, V, IV.
Relig. Baiser (cit. 30) de paix (se dit dans le lang. courant pour « marque de réconciliation »). → aussi ci-dessous, IV.
Calumet (cit. 1 et 2) de la paix (à l'origine cette coutume concerne la paix et la guerre; → ci-dessous, II.).
Dr. civ. Anciennt. || Juge de paix (servant de conciliateur entre particuliers); justice de paix (juridiction remplacée par le tribunal d'instance). Juge, justice.Fig. || Juge de paix. Juge, 5.
2 (1080). Rapports calmes entre citoyens; absence de luttes, de troubles, de violences. || La paix, qui est le souverain bien (→ Justifier, cit. 1). || La justice doit faire régner la paix. || Établir l'ordre et la paix (→ 2. Justicier, cit. 2). || Les gardiens de la paix ( Gardien) font partie des forces de l'ordre. Vx. || Officier (cit. 3) de paix. || Troubler la paix publique. || Agitateurs, provocateurs, malfaiteurs qui attentent à la paix publique. || Crime contre la paix publique (→ Association, cit. 14). || La paix sociale et la lutte des classes (cit. 6). || Paix économique (→ Barrière, cit. 5). || Paix scolaire.
3 État de calme, de tranquillité sociale, caractérisé à la fois par l'ordre intérieur dans chaque groupe (→ ci-dessus, I., 2.) et par l'absence de conflit armé entre groupes (→ ci-dessous, II.). || La paix régnait dans ce territoire, parmi ces tribus. || Ramener la paix (au besoin par la force) dans un pays où régnait la guerre civile. Pacification, pacifier.
8 Ainsi, nous avons apporté dans toute l'Indochine la richesse et, avec la richesse, la paix (…) En Indochine, comme au Maroc, moins vite et moins triomphalement, mais avec un succès finalement égal, nous avons apporté la paix française.
Claude Farrère, Mes voyages, II.
Hist. || Paix romaine (pax romana), que faisait régner la civilisation romaine. || La paix romaine opposée au chaos menaçant de la barbarie (cit. 6). || Apporter, imposer la paix romaine aux barbares.
9 La paix romaine, ce splendide cadeau qu'Auguste, par la création du régime personnel, a donné au monde, apparaît en effet comme un des phénomènes les plus grands, les plus durables, les plus féconds qu'aient enregistré les annales de l'humanité. Ce qu'elle signifie, c'est la fin des guerres traditionnelles, l'ennemi extérieur arrêté aux frontières, les conflits entre cités supprimés, les dissensions intestines abolies. Avec la disparition des particularismes nationaux, c'est l'unité et l'apaisement que la paix impériale apporte à l'ensemble du monde méditerranéen.
Léon Homo, Auguste, II, IV.
———
II
1 Situation d'une nation, d'un État qui n'est pas en guerre; rapports entre États qui jouissent de cette situation. || La paix n'est qu'une forme (cit. 36) de la guerre. || Intervalle de paix (→ Entre-deux-guerres). || Jouir de longues années de paix. || En temps de paix (→ Armée, cit. 12). || Armée sur le pied de paix.Aimer la paix. Pacifique. || Vouloir la paix avant tout, être pour la paix. Pacifisme, pacifiste. || Tous les peuples sont pour la paix (→ Gouvernement, cit. 30). || Les ennemis de la paix (→ Esprit, cit. 82). || La paix et la liberté (→ Destinée, cit. 12). || La paix et la justice, le droit. || Dogmes (cit. 3) de la paix. || La paix doit reposer sur l'amour de la paix et non sur la crainte de la guerre (→ Abstention, cit. 1).« Si tu veux la paix, prépare la guerre » (infra cit. 25). || Projet de paix perpétuelle de l'abbé de Saint-Pierre (XVIIIe siècle). || Plans de paix économiques, politiques, juridiques. || Paix par le désarmement, par la limitation des armements.Congrès de la paix (→ Humanitaire, cit. 4). || Le prix Nobel de la paix. || « L'esprit (cit. 170) de la république est la paix et la modération » (Montesquieu). Allus. hist. || L'Empire c'est la paix (Déclaration de Napoléon III au congrès de Bordeaux, 9 octobre 1852). || Le rameau d'olivier (cit. 5), le caducée, symboles de la paix. || L'arbre de la paix : l'olivier. || La colombe de la paix.La Marseillaise de la paix, poème de Lamartine.Guerre et Paix, roman de Tolstoï.
10 Paix est trésor qu'on ne peut trop louer
Je hais guerre, point ne la doit priser (…)
Ch. d'Orléans, Ballade, LXXV.
11 (…) la paix fonda les villes,
La paix fertilisa les campagnes stériles,
La paix dessous le joug fit mugir les taureaux,
La paix dedans les prés fit sauter les troupeaux (…)
Ronsard, Second livre de poèmes, « Exhortation pour la paix ».
12 (…) il faut faire aux méchants guerre continuelle.
La paix est fort bonne de soi,
J'en conviens; mais de quoi sert-elle
Avec des ennemis sans foi ?
La Fontaine, Fables, III, 13.
13 La paix rend les peuples plus heureux et les hommes plus faibles.
Vauvenargues, Maximes et Réflexions, 396.
14 Le rêve des utopistes de la paix, un tribunal sans armée pour appuyer ses décisions, est une chimère; personne ne lui obéira. D'un autre côté, l'opinion selon laquelle la paix ne serait assurée que le jour où une nation aurait sur les autres une supériorité incontestée est l'inverse de la vérité (…) La paix ne peut être établie et maintenue que par l'intérêt commun de l'Europe, ou, si l'on aime mieux, par la ligue des neutres passant à une attitude comminatoire.
Renan, Réforme intellectuelle et morale de la France, Guerre entre la France et l'Allemagne, II, Œ. compl., t. I, p. 429.
15 (…) rien n'est fait pour la paix : un seul « chien enragé de l'Europe », quel qu'il puisse être, aura toujours raison de la Paix (…) Nous croyons la paix fille de la nature. Pas du tout. La paix demande beaucoup d'efforts, d'intelligence, de dévouements ou de sacrifices (…)
Ch. Maurras, Mes idées politiques, « La guerre et la paix », p. 139 et 143.
16 « — (…) En un pareil moment, refuser de servir, c'est faire passer son intérêt personnel avant l'intérêt général. » — « Avant l'intérêt national ! », riposta Jacques. L'intérêt général, l'intérêt des masses, c'est manifestement la paix, et non la guerre !
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 181.
Paix entre les nations. || Paix générale (→ 1. Mine, cit. 13), mondiale, universelle.En paix. || Pays en guerre et pays en paix. || Pays qui reste en paix dans un conflit. Neutralité (cit. 6).Paix menacée, en danger. || Torpiller, violer la paix (→ Caste, cit. 5). || Sauvegarder, conserver, maintenir (cit. 40) la paix (→ 1. Arbitre, cit. 3). || Asseoir la paix sur des bases stables. || Consolider, cimenter la paix. || Le prix de la paix. || Pays en guerre qui n'aspire plus qu'à la paix (→ Gaver, cit. 6). || Volonté de paix (→ Guerre, cit. 26). || Opinion favorable à la paix (→ Ajourner, cit. 1; gendarmer, cit. 4). || Pétition en faveur de la paix. || Offensive de paix. || Arbitre (1. Arbitre, cit. 10) de la paix. || Proposer ses bons offices en faveur de la paix, pour rétablir la paix.Paix durable (→ Crise, cit. 10). || Paix humaine et désarmée (cit. 12). || Paix armée (cit. 21) ou course aux armements (→ Guerre froide). || La course aux armements menace la paix.
17 (…) cette alliance de la France et de l'Angleterre que j'ai toujours considérée comme la garantie la plus solide du bonheur des deux nations et de la paix du monde.
Talleyrand, in Louis Madelin, Talleyrand, V, XXXVII.
18 De quelque façon que finisse la guerre, pensa-t-il, à ce point de haine, quelle paix sera possible ici ?
Malraux, l'Espoir, II, I, I, V.
19 — C'est une pétition contre la guerre, dit la demoiselle (…) Zézette lut à mi-voix : « Les femmes de France signataires de la présente pétition déclarent qu'elles font confiance au gouvernement de la République pour sauvegarder la paix par tous les moyens (…) Des négociations, des échanges de vue, toujours : le recours à la violence, jamais. Pour la paix universelle, contre la guerre sous toutes ses formes, ce 22 septembre 1938. La ligue des mères et des épouses françaises. »
Sartre, le Sursis, p. 246.
20 Le Conseil de Sécurité constate l'existence d'une menace contre la paix, d'une rupture de la paix ou d'un acte d'agression et fait des recommandations ou décide quelles mesures seront prises conformément aux articles 41 et 42 pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.
Charte des Nations Unies, VII, art. 39.
Traité de paix. Traité; et → ci-dessous, 2.
2 (Fin XIe). Traité entre belligérants qui fait cesser l'état de guerre; cessation de l'état de guerre (→ Apposer, cit. 2). || Faire la paix. Pacte; pactiser, poser (les armes). → Cardinalat, cit.; fournir, cit. 15. || Droit de faire la paix ou la guerre (→ Monarque, cit. 2). || Pays qui demande, qui offre la paix (→ Honteusement, cit. 1). || Faire des offres, des propositions de paix. || Ne pas vouloir entendre (cit. 46) parler de paix avant le morcellement du pays ennemi, avant la capitulation sans conditions. || Pourparlers de paix. || Arrêt des combats précédant la paix. Armistice, trêve. || Négocier la paix. Négociation (cit. 3; → Nonce, cit. 2). || Articles, clauses de paix discutés au sein d'une Société universelle des Nations (→ Hargneusement, cit. 1). || Conclure, ratifier, signer la paix. || La paix se conclut (cit. 4). || Conclusion de la paix avec l'Angleterre (→ Grossir, cit. 6). || Les auteurs de la paix (→ Désarmement, cit. 1). || Les signataires de la paix. || Paix d'Utrecht, de Westphalie…Paix séparée : paix faite par un cobelligérant alors que ses alliés sont encore en guerre. || Une juste (cit. 14) paix. || Paix acceptable (cit. 1), honorable, obtenue après une défaite. || La paix des braves, paix honorable pour ceux qui se sont battus courageusement. || Paix forcée, imposée ( Diktat). || Paix honteuse, flétrissante (cit.), inique. || Paix boiteuse (3. Boiteux; → Offensive, cit. 1). || Paix plâtrée. || Paix fourrée (cit. 31).(1762). || Homme de paix, qui cherche à maintenir la paix.
21 (…) à quoi bon faire une paix honteuse avec un peuple pour en aller guerroyer un autre ?
Montesquieu, Grandeur et Décadence des Romains, I.
22 Convenons donc que l'état relatif des puissances de l'Europe est proprement un état de guerre, et que tous les traités partiels entre quelques unes de ces puissances sont plutôt des trèves passagères que de véritables paix (…)
Rousseau, Politique, « Extrait du projet de paix perpétuelle de M. l'abbé de Saint-Pierre ».
23 (Le peuple français) ne fait point la paix avec un ennemi qui occupe son territoire.
Constitution du 24 juin 1793, art. 121.
24 La paix de Westphalie fut signée en octobre 1648. Cette paix, qui devait rester pendant un siècle et demi la charte de l'Europe, couronnait la politique de Richelieu.
J. Bainville, Hist. de France, XI, p. 208.
25 L'état de paix commence normalement avec l'échange des documents de ratification du traité de paix ou au moment de leur dépôt dans un lieu déterminé.
L. Delbez, Manuel de droit international public, III, VI.
25.1 Vous n'êtes pas des vaincus, le sacrifice de vos morts doit trouver sa justification dans cette « paix des braves » que Charles de Gaulle vous propose et qui constituera votre victoire.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 120.
———
III
1 (V. 1112). État d'une personne que rien ne vient troubler, déranger. Repos, tranquillité. || Le calme et la paix exaltent les sentiments tendres (→ Bruit, cit. 4).Avoir la paix chez soi. || Débrancher le téléphone pour avoir la paix. || Avoir la paix avec qqn, qqch. — ☑ Laisser la paix à qqn, le laisser tranquille, ne pas l'ennuyer, le tourmenter.Ficher, foutre la paix (fam.). → Hein, cit. 7. || Foutez-moi la paix, je n'ai pas besoin de vos conseils ! || En paix. || Être en paix. || Vivre, vivoter en paix (→ Apathie, cit. 4). || Nous cultivions en paix nos champs (cit. 1). || « Les morts dorment (cit. 22, Musset) en paix dans le sein de la terre ». || Laisser qqn, et, par ext., qqch. en paix (→ Bec, cit. 5).Loc. prov. Il faut laisser les morts en paix, ne pas parler d'eux.Ne donner ni paix ni trêve à quelqu'un, l'importuner sans relâche.
26 Vivez heureuse au monde, et me laissez en paix.
Corneille, Polyeucte, IV, 3.
27 — Non, mes enfants, dormez en paix;
Ne bougeons de notre demeure.
La Fontaine, Fables, IV, 22.
28 — Je soutiens qu'il faut dire la figure d'un chapeau, et non pas la forme (…) Laissez la forme et le chapeau en paix.
Molière, le Mariage forcé, 4.
29 (…) comme ça du moins on me laissera tranquille, on me fichera la paix.
Gide, Journal, 8 juin 1948.
Interj. Vx. || Paix !, s'employait pour réclamer le calme, le silence (→ Motus, cit. 1). On dit plutôt de nos jours La paix ! (sous-entendu : fichez-nous la paix). || La paix, les gosses !
30 Paix là, taisez-vous, violons (…) Paix donc.
Molière, le Malade imaginaire, Ier intermède.
tableau Principales interjections.
2 (V. 1050). Calme intérieur d'une personne, état de l'âme qui n'est troublée par aucun conflit, aucune inquiétude. Calme, quiétude, tranquillité (d'âme). || La paix de l'âme, du cœur (cit. 12.1). → Attester, cit. 4; dégoûter, cit. 7. || Une paix sereine qui imite (cit. 24) le bonheur. || La paix du bonheur, de l'assouvissement (donnée par le bonheur…). → Accent, cit. 10. || Jouir de sa propre paix (→ Allégement, cit. 3). || Goûter une paix profonde (→ Fumier, cit. 6). || Goûter une tranquille paix dans le crime (→ Front, cit. 11, Racine). || Chercher, ne pouvoir trouver la paix (→ Atonie, cit. 1). || Après de longues angoisses (cit. 9) j'ai retrouvé la paix ( Accalmie, bonace).En paix. || Avoir la conscience en paix. || Achever (cit. 17) ses jours en paix.Relig. || La paix de Dieu, du Seigneur, celle que Dieu apporte aux chrétiens qui accomplissent sa volonté. || La paix soit avec (cit. 15) vous (lat. Pax tecum). || Ma paix est avec l'humble (→ Bénin, cit. 1). || Ta foi t'a sauvée, va (cit. 69) en paix.Allez en paix.(En parlant d'un défunt). || Qu'il repose en paix. || Ceux qui reposent en paix. Bienheureux.Paix à ses cendres !Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté (→ Homme, supra cit. 70).Que l'Éternel te bénisse (cit. 1) et te donne la paix. || L'ange de paix : Jésus-Christ. || Ministre de paix : prêtre.
31 Ils continuèrent à parler (…) des peines éternelles préparées aux impies dans le gouffre noir du Tartare, et de cette heureuse paix dont jouissent les justes dans les Champs-Élysées, sans crainte de pouvoir la perdre.
Fénelon, Télémaque, IV.
32 Le premier des devoirs, sans doute, est d'être juste;
Et le premier des biens est la paix de nos cœurs.
Voltaire, Poème sur la loi naturelle, IV.
33 Entre faire le mal ou faire le bien, il n'existe d'autre différence que la paix de la conscience ou son trouble, la peine est la même.
Balzac, le Médecin de campagne, t. VIII, p. 367.
34 Trop sensible, trop aimante, trop facile à émouvoir pour trouver la paix en elle-même, la religion, disait-elle, lui apportait une tranquillité heureuse.
France, le Petit Pierre, I.
35 (…) je voulus voir une fois encore cette figure mystérieuse qui respire un sentiment si profond de satiété, de paix sereine, et de dédain.
André Suarès, Trois hommes, « Pascal », II.
36 La plupart d'entre nous ont bien davantage besoin de paix intérieure que de vérité : la religion leur est une autre nourriture que la science.
Martin du Gard, Jean Barois, III, « Le crépuscule », II.
37 Par pitié, laissez-moi tranquille. J'ai besoin d'un peu de silence autour de moi pour obtenir la paix en moi-même.
Gide, Journal, Feuillets d'automne, nov. 1947.
3 (1779). État, caractère d'un lieu, d'un moment où il n'y a ni agitation ni bruit. Calme, silence, tranquillité. || La paix des champs, des bois… || Paix rustique. || La paix du cimetière (→ Jongleur, cit. 1). || La paix d'une maison (→ Bruit, cit. 11). || Paix profonde des eaux (→ Couche, cit. 8). || La nuit répandait sa paix sur la campagne (→ Exhaler, cit. 4). || Paix qui descend (cit. 27) avec le crépuscule. || Une journée de paix surnaturelle (→ Feutrer, cit. 2).
38 Tout était paix et silence; personne sur la chaussée; dans les bas côtés, quelques rares ouvriers, à peine entrevus, se rendant à leur travail.
Hugo, les Misérables, IV, III, VIII.
39 Restons silencieux parmi la paix nocturne (…)
Verlaine, Jadis et Naguère, « Circonspection ».
40 C'était une bâtisse surchargée de galeries de bois, que la solitude faisait paraître plus grande, et qui sommeillait dans une paix rustique (…)
France, le Lys rouge, XXVII.
41 C'est le bruit et le mouvement, tout à coup, après la paix de notre faubourg silencieux.
Loti, Mme Chrysanthème, XII.
———
IV (1380; ellipse de baiser de paix, salut traditionnel des juifs, conservé par les premiers chrétiens en signe de fraternité ou de réconciliation). Relig. Plaquette d'ivoire, de bois, de métal représentant ordinairement un sujet de la passion et que l'officiant donne à baiser aux fidèles. Patène. || Seul le clergé garde la pratique du baiser et de l'accolade, l'usage de la paix (ou instrument de paix) ayant remplacé par souci des convenances le baiser charnel des fidèles.
CONTR. Aigreur, conflit, dispute, querelle; désordre, trouble, violence. — Guerre. — Alarme, angoisse, contention, détresse, enivrement, inquiétude. — Agitation, animation, bruit, clameur.
DÉR. Paisible (V. aussi Pacifier, pacifique, et dér.).
COMP. Apaisement, apaiser.
HOM. Paie, pet; formes du v. paître.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • paix — paix …   Dictionnaire des rimes

  • paix — PAIX. s. f. Repos, estat d un peuple qui n est point en guerre. Paix generale. paix avantageuse, glorieuse, seure. paix mal asseurée, captieuse. paix universelle, longue, heureuse paix. bonne paix. meschante paix. paix ferme & stable, paix… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • paix — Paix, Pax. Quies. Paix certaine et asseurée, Explorata pax, Pax constituta et firmata. La paix est accordée, Conuenit pax. Paix fourrée, Concordia subdola, Pax simulata, ac fallax. Liui. Decad. 4. lib. 3. 30. La paix ne dura pas long temps, Non… …   Thresor de la langue françoyse

  • PAIX — PAIX, the Peering And Internet eXchange, is a neutral Internet exchange point operated by Switch and Data. PAIX began operations in 1996 as Palo Alto Internet Exchange in Palo Alto, California, and was owned and operated by Digital Equipment… …   Wikipedia

  • paix — paix·tle; …   English syllables

  • PAIX — s. f. Situation tranquille d un État, d un peuple, d un royaume qui n a point d ennemis à combattre. Paix générale, universelle. Paix perpétuelle. Paix sûre. Paix mal assurée. Longue, heureuse paix. Paix ferme et stable. Proposition de paix.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • paix — (pê ; l x se lie : une pê z inaltérable) s. f. 1°   Rapports réguliers, calmes, sans violence, d un État, d une nation avec un autre État, une autre nation. Nous eûmes, sous ce règne, deux longues paix. •   C est en la paix que toutes choses… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PAIX — n. f. état de calme, de repos, de silence, éloignement du bruit ou des affaires. Vous êtes ici bien en paix. On vit chez vous dans une paix profonde. Il veut achever en paix sa carrière. Jouir en paix du fruit de ses travaux. La paix des forêts,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Paix — La colombe tenant une branche d olivier est un symbole largement utilisé pour la paix La paix (du latin pax) désigne habituellement un état de calme ou de tranquillité comme une absence de perturbation, d agitation ou de conflit. Elle est parfois …   Wikipédia en Français

  • Paix — Jacob Paix im Alter von 33 Jahren Jacob Paix, (* 1556 in Augsburg; † ca. 1623 (?) vermutlich in Hilpoltstein) war ein deutscher Organist, Orgelbauer, Kapellmeister, Komponist und Herausgeber. Bekannt wurde er als Sammler eigener und fremder… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.